Grille point de croix - Conte de Perrault - Cendrillon

Grille de point de croix Cendrillon

Référence: GRI_PDC_PER_02
Ean: 3665546100712
Marque: Maison Sajou

8,75 €

Cendrillon grille point de croix

Quantité

  Paiement 100% sécurisé

CB, Paypal,Virement

  LIvraison dans le monde entier

Rapide, sur et efficace

  Echange & Retours

Contactez-nous si un article ne vous convient pas

Conte de Charles Perrault : Cendrillon
Modèle de grille à broder au point de croix ou en tapisserie au petit point.

Chacune des grilles de cette série consacrée aux Contes de Perrault comporte, au recto, une version du motif en couleurs et, au verso, une version du même motif en une seule couleur. De plus, la fiche comporte le passage du conte qu'elle illustre.
Nos grilles sont toutes imprimées sur une feuille grand format (29,7 x 42) et sont très faciles à suivre.
Taille de ce motif : 90 points de haut sur 90 points de large. Sur un lin 12 fils et brodé sur deux fils de trame du tissu, vous obtiendrez un ouvrage de 15 cm de côté. Sur un lin 16 fils brodé sur deux fils de trame de tissu, vous obtiendrez un ouvrage de 11,3 cm de côté. Sur une toile Aïda 5,5 pts, vous obtiendrez un ouvrage de 16,5 cm de côté. Pensez à laisser une marge suffisante autour de votre broderie.
Quatorze couleurs de fils sont nécessaires. Les préconisations étant faites avec notre fil à broder Retors du Nord : 2332, 2223, 2227, 2780, 2039, 2038, 2190, 2847, 2876, 2034, 2023, 2032, 2001 et 2567.
Nos grilles sont présentées dans de jolies pochettes imprimées dont les couleurs varient selon les stocks. À l'intérieur de la pochette figure un rappel des principaux points de broderie. Fils et tissu non fournis.
Tarif d'expédition réduit pour ce produit (lettre).
Attention : le tarif réduit n'est applicable qu'aux commandes composées de produits pouvant bénéficier du tarif lettre (le calcul des frais d'expédition appropriés est automatique lors de la confirmation de votre commande).

… Le lendemain les deux sœurs furent au bal, et Cendrillon aussi,
mais encore plus parée que la première fois.
Le fils du roi fut toujours auprès d’elle,
et ne cessa de lui conter des douceurs ;
la jeune demoiselle ne s’ennuyait point,
et oublia ce que sa marraine lui avait recommandé,
de sorte qu’elle entendit sonner le premier coup de minuit,
lorsqu’elle ne croyait pas qu’il fut encore onze heures :
elle se leva et s’enfuit aussi légèrement qu’une biche.
Le prince la suivit, mais il ne put l’attraper ;
elle laissa tomber une de ses pantoufles de vair,
que le prince ramassa bien soigneusement.
Cendrillon arriva chez elle bien essoufflée, sans carrosse,
sans laquais, et avec ses méchants habits,
rien ne lui étant resté de toute sa magnificence
qu’une de ses petites pantoufles,
la pareille de celle qu’elle avait laissé tomber.
On demanda aux gardes de la porte du palais
s’ils n’avaient point vu sortir une princesse ;
ils dirent qu’ils n’avaient vu sortir personne,
qu’une jeune fille fort mal vêtue,
et qui avait plus l’air d’une paysanne que d’une demoiselle.
Quant ses deux sœurs revinrent du bal,
Cendrillon leur demanda si elles s’étaient encore bien diverties,
et si la belle dame y avait été ; elles lui dirent que oui,
mais qu’elle s’était enfuie lorsque minuit avait sonné,
et si promptement qu’elle avait laissé tomber
une de ses petites pantoufles de vair, la plus jolie du monde ;
que le fils du roi l’avait ramassée,
et qu’il n’avait fait que la regarder pendant tout le reste du bal,
et qu’assurément il était fort amoureux de la belle personne
à qui appartenait la petite pantoufle.
Elles dirent vrai, car peu de jours après,
le fils du roi fit publier à son de trompe qu’il épouserait celle
dont le pied serait bien juste à la pantoufle.
On commença à l’essayer aux princesses, ensuite aux duchesses,
et à toute la cour, mais inutilement.
On l’apporta chez les deux sœurs,
qui firent tout leur possible pour faire entrer leur pied dans la pantoufle,
mais elles ne purent en venir à bout.
Cendrillon qui les regardait, et qui reconnut sa pantoufle, dit en riant :
« Que je voie si elle ne me serait pas bonne !
« Ses sœurs de mirent à rire et à se moquer d’elle.
Le gentilhomme qui faisait l’essai de la pantoufle,
ayant regardé attentivement Cendrillon et la trouvant fort belle,
dit que cela était juste, et qu’il avait l’ordre de l’essayer à toutes les filles.
Il fit asseoir Cendrillon, et approchant la pantoufle de son petit pied,
il vit qu’elle y entrait sans peine, et qu’elle y était juste comme de cire…

Charles Perrault
Cendrillon

GRI_PDC_PER_02
76 Produits

Nouveau compte, Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous Ou Réinitialisez votre mot de passe