Tapisserie de Bayeux - 2ème Partie

Tapisserie de Bayeux - 2ème Partie

- Catégories : Musées et Patrimoine

Voici la suite de nos explications relatives à la broderie de Bayeux. Pour la première partie : c'est ici.

Les origines de la Tapisserie de Bayeux :

Faute d’autres preuves, il est généralement admis que la broderie de Bayeux fut commandée par Odon, demi-frère de Guillaume le Conquérant et évêque de Bayeux, l’idée étant de l’exposer dans la cathédrale durant la fête des Reliques. Le sujet, en effet, s’il peut paraître profane à première vue, est bien religieux en réalité puisqu’il relate les conséquences d’un parjure - la guerre et la mort - après un serment prêté sur de saintes reliques.
L’histoire commence en 1063 ou 1064, la toute première scène de la Tapisserie montrant le roi d’Angleterre Edouard, dit « Le Confesseur », lequel semble avoir donné des instructions à Harold, duc des Anglais. Selon plusieurs chroniques de l’époque, Edouard aurait ainsi mandé Harold pour aller informer Guillaume, duc de Normandie, que la couronne d’Angleterre lui reviendrait.

Les épisodes de la Broderie de Bayeux :

Ci-dessous se trouvent les images réelles des épisodes de la Tapisserie de Bayeux et leur interprétation au point de croix.

ICI HAROLD PRIT LA MER ET, LE VENT GONFLANT SES VOILES,
IL ARRIVA SUR LES TERRES DU COMTE GUY

Détail de la tapisserie de Bayeux, l'embarquement de Harold pour la Normandie

Interprétation au point de croix de l'embarquement de Harold pour la Normandie

Le passage représenté ici est, à gauche, celui de l’embarquement de Harold pour la Normandie, faucon au poing et tunique relevée pour ne pas la mouiller. et le détail très amusant des jambes des personnages laissées vides pour les figurer vues par transparence dans l’eau. À droite, l’autre bateau montre la traversée de La Manche qui, selon toute vraisemblance, ne fut pas de tout repos : la voile est très gonflée et le cordage la retenant a été relâché en raison du fort vent.À cause de cette tempête les bateaux sont contraints d’accoster sur les terres du comte Guy de Ponthieu, lequel fera jeter en prison Harold et tout son équipage. Sur la Tapisserie de Bayeux originale, une chaloupe figure entre ces deux bateaux (que je n’ai pas mise ici).

OÙ [SONT] UN CLERC ET AELFGYVA

Aelfyva, fille de Guillaume est promise en mariage à Harold

Aelfgyva, la seule femme de toute la Tapisserie ! Je ne pouvais donc pas passer à-côté bien que cette scène soit aussi une des plus énigmatiques. Certains pensent qu’il pourr­­­­­­ait s’agir d’une fille de Guillaume, promise en mariage à Harold. Le clerc en question lui administrant un soufflet afin qu’elle n’oublie pas l’importance de son engagement, ainsi que cela se pratiquait également lors de l’adoubement des chevaliers. Il se pourrait que la tour, à droite, évoque l’intérieur du château de Rouen.

 

ICI, LE DUC GUILLAUME ET SON ARMÉE ARRIVÈRENT AU MONT [SAINT] MICHEL 
ET ICI, ILS TRAVERSÈRENT LA RIVIÈRE COUESNON.
ICI LE DUC HAROLD LES TIRAIT DU SABLE [MOUVANT]

Le duc Guillaume et son armée arrivent au Mont Saint Michel

 

Harold est finalement libéré des geôles de Guy de Ponthieu par le duc Guillaume. Tous deux s’en vont à Rouen. Peu après s’organise une campagne en Bretagne pour soutenir Rivalon, seigneur de Dol, en révolte contre Conan II, duc de Bretagne. L’armée normande double le Mont-Saint-Michel pour atteindre Dol. Sur la Tapisserie, le Mont-Saint-Michel fait tout à la fois partie de la bordure et du décor principal. Sa touchante représentation m’a donné envie de le mettre en avant.

Le Mont Saint Michel et l'enlisement des chevaux interprétés au point de croix

Passant au pied du Mont-Saint-Michel pour se rendre à Dol, l’armée normande franchit le Couesnon. Hommes et chevaux s’enlisent dans les sables mouvants : une monture tombe et, à droite, deux soldats sont sauvés par Harold.S’en suivent moultes aventures que je vous engage à découvrir en allant à Bayeux ou en vous reportant à l’un des livres mentionnés ci-dessous. Il faut cependant savoir que, de retour en Angleterre où il trouve le roi Édouard mort, Harold se fera couronner alors qu’il avait prêté serment de fidélité à Guillaume. 

ICI L’ÉVÊQUE ODON TENANT UN BÂTON ENCOURAGE LES JEUNES COMBATTANTS.
ICI EST LE DUC GUILLAUME

Tapisserie de Bayeux, la bataille d'Hastings en 1066, Odon et Guillaume

Détail de la bataille d'Hastings dans la broderie Sajou 

Pour la dernière scène de notre ouvrage, j’ai choisi un des passages décisifs de la bataille de Hastings, à l’issue de la laquelle Guillaume sera couronné roi d’Angleterre. À gauche, Odon, qui en sa qualité d’évêque n’est pas armé, encourage les combattants. À droite, Guillaume lève son heaume pour montrer son visage à ses soldats. En effet, alors qu’il était tombé de cheval, le bruit avait couru qu’il avait été tué et son armée commençait à se débander.Il rattrape donc des cavaliers en fuite et leur prouve qu’il est bien vivant. Comme chacun sait, Harold et deux de ses frères furent tués au cours de cette célèbre bataille.

LES BORDURES DE LA BRODERIE DE BAYEUX

Les très amusantes scènes de la bordure de la tapisserie de Bayeux

En haut et en bas de la Tapisserie courent des bordures, parfois interrompues car envahies par les scènes centrales. Animaux familiers ou fantastiques, saynètes ou symboles variés, tantôt ces bordures donnent l’impression d’avoir un rapport avec la scène principale, tantôt elles représentent une historiette ou une fable qui en est totalement indépendante. C’est en puisant dans cette magnifique iconographie que j’ai constitué le cadre de motifs qui entoure la broderie.

Les animaux réels ou fantastiques de la tapisserie de Bayeux

De nombreux oiseaux, plus ou moins facilement identifiables, figurent dans les bordures de la Tapisserie de Bayeux. 
Ici, par exemple, on reconnaît un corbeau, un aigle, un cygne…
Animaux réels ou imaginaires, tous délicieux à regarder, le bestiaire de la Tapisserie est infini. 

Les personnages tout nus de la tapisserie de Bayeux

Les personnages, hommes et femmes, exhibant leur intimité sont un des mystères de la Tapisserie. On ne sait pas s’ils sont à rapprocher des scènes principales au côté desquelles ils se trouvent… Cependant il ne faut pas oublier que de nombreux nus, voire des accouplements explicites, figurent aussi aux chapiteaux de nombreuses églises romanes. L’époque était autrement moins prude que la nôtre, bien des prêtres étaient mariés, des évêques vivaient en concubinage et des papes avaient des enfants…

Les bordures de la bataille d'Hastings dans la tapisserie de Bayeux

Les archers, tous différents, sont représentés en grand nombre, notamment sous les longues scènes consacrées à la bataille de Hastings. Ils créent une frise qui, bien que les proportions ne soient pas respectées, donne une saisissante impression de perspective. Il en ­va de même pour les bordures montrant les très nombreux morts déplorés dans la bataille.  Bien que brodés en petite taille, notez le réalisme des postures des corps, et même la tête séparée de son tronc…

Découvrez ci-dessous la vidéo de la présentation de la Broderie de Bayeux par Frédérique Crestin-Billet, alias Madame Sajou.

Site officiel de la Tapisserie de Bayeux

Articles en relation

Partager ce contenu

Nouveau compte, Inscrivez-vous

Vous avez déjà un compte ?
Connectez-vous Ou Réinitialisez votre mot de passe