La grosseur ou titrage des fils

Publié le : 01/10/2015 11:54:02
Catégories : Mercerie de collection Rss feed


Le titrage ou numérotation des fils est un sujet complexe. En fait chaque fabricant a ses propres habitudes et un numéro chez l'un, ne correspond pas forcément au même numéro chez l'autre.


Même s'il existe des principes de base, ceux-ci ont évolué et tous les fabricants n'ont pas forcément suivi les évolutions, conservant les anciennes habitudes.
Sans compter que, en même temps que la France, la Grande-Bretagne a été l'un des grands pourvoyeurs de fils, et chacun sait que les Britanniques, même s'ils sont officiellement passés au système métrique depuis les années 1970, ne comptent pas comme les autres…

À cela s'ajoute que le calcul du titrage des fils ne s'effectue pas de la même manière selon la matière dont il s'agit…


En principe, en France, depuis 1942, la base du numérotage pour le coton est le numéro métrique (NM) :
un fil d'une longueur de 1 000 mètres pour un poids constant de 1 000 grammes.
Ainsi, le n° 1 est un fil dont 1 000 mètres pèsent 1 000 grammes et, par exemple un n° 40 est un fil dont 40 000 mètres pèsent 1 000 grammes.

Mais, avant 1942, on utilisait le numéro français, dont la base était une longueur de 1 000 mètres pour un poids de 500 grammes.

Pour ce qui est du titrage anglais du coton, la numérotation anglaise (NE), la base du calcul est un fil de 840 yards (768,1 mètres) pour le poids de une livre anglaise (453,6 grammes).

Pour effectuer la conversion de la numérotation anglaise (NE) en numérotation métrique (NM), il faut diviser le numéro anglais par 0,5905.


Pour ce qui est de la laine peignée, en principe, le numéro métrique doit être appliqué, mais les habitudes ont la vie dure et sachez que l'on ne comptait pas de la même manière en Alsace, où le calcul se faisait sur la base de 700 mètres pour 500 grammes, tandis que dans le Nord le calcul s'effectuait sur la base de 720 mètres pour 500 grammes…


Le titrage du fil de lin se fait sur la base de la numérotation anglaise. Ainsi, le n° 1 est un fil dont une échevette de 300 yards (274 mètres) pèse 453 grammes (1 livre anglaise).
Mais ce serait encore trop simple : traditionnellement,  le lin se vendait en paquet de 100 écheveaux, un écheveau étant composé de 12 échevettes.
Ainsi, par exemple, un paquet de 100 écheveaux n° 1 contient 360 000 yards ou 329 184 mètres et pèse 543,6 kilos.

Cependant, en France, on a adopté le poids conventionnel de 540 kilos !
Donc pour faire le calcul : un n° 36 en numérotation anglaise est 36 x 10/6 = 60. Et, dans l'autre sens, un n° 40 en numérotation française est 40 x 6/10 = 24.


Pour les fils de soie, le titrage est différent : l'unité de longueur est 450 mètres et le titre est exprimé en demi-décigrammes, que l'on appelle aussi denier.
On peut aussi procéder différemment en définissant le nombre de grammes contenu dans 9 000 mètres de fil.
Si un fil de soie de 450 mètres pèse 1 500 grammes son titrage (TD) se calcule ainsi : 1 500/0,050 = 30 deniers.
Si un écheveau de 9 000 mètres de soie pèse 150 grammes, son titre sera de 150 deniers.

Maintenant, pour connaître les correspondances entre numérotation métrique (NM) et titrage en denier (TD), vous devrez vous livrer au calcul suivant : NM divisé par 9 000/ TD et, pour l'inverse 9 000/NM.
Par exemple un numéro métrique 60 correspondra à 9 000 divisé par 60, soit 150 deniers.


Pour les fils de Nylon le calcul s'effectue de la même manière que pour la soie, tandis que pour la rayonne, on utilise le système des numéros métriques…


Bref, vous l'aurez compris, la numérotation des fils, si elle est pourtant une science exacte, les méthodes de calcul varient selon les fabricants, tant pour des raisons historiques, que traditionnelles, que régionales…

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)