Grille point de croix - Conte de Perrault - La Belle au bois dormant

Grille point de croix - Conte de Perrault - La Belle au bois dormant

La Belle au Bois Dormant grille point de croix

Plus de détails

GRI_PDC_PER_04

€ 10.00


Conte de Charles Perrault : La Belle au Bois Dormant

Modèle de grille à broder au point de croix ou en tapisserie au petit point.

Chacune des grilles de cette série consacrée aux Contes de Perrault comporte, au recto, une version du motif en couleurs et, au verso, une version du même motif en une seule couleur. De plus, la fiche comporte le passage du conte qu'elle illustre.

Nos grilles sont toutes imprimées sur une feuille grand format (29,7 x 42) et sont très faciles à suivre.

Taille de ce motif : 90 points de haut sur 90 points de large. Sur un lin 12 fils et brodé sur deux fils de trame du tissu, vous obtiendrez un ouvrage de 15 cm de côté. Sur un lin 16 fils brodé sur deux fils de trame de tissu, vous obtiendrez un ouvrage de 11,3 cm de côté. Sur une toile Aïda 5,5 pts, vous obtiendrez un ouvrage de 16,5 cm de côté. Pensez à laisser une marge suffisante autour de votre broderie.

Quatorze couleurs de fils sont nécessaires. Les préconisations étant faites avec notre fil Retors du Nord : 2332, 2013, 2039, 2570, 2001, 2180, 2015, 2190, 2003, 2038, 2549, 2032, 2223 et 2445.

Nos grilles sont présentées dans de jolies pochettes imprimées dont les couleurs varient selon les stocks. À l'intérieur de la pochette figure un rappel des principaux points de broderie. Fils et tissu non fournis.

 
Tarif d'expédition réduit pour ce produit (lettre).

Attention : le tarif réduit n'est applicable qu'aux commandes composées
de produits pouvant bénéficier du tarif lettre (le calcul des frais d'expédition appropriés
est automatique lors de la confirmation de votre commande).

NB : le tarif lettre ne comporte pas de suivi. L'envoi se fait à vos risques et périls.
Vérifiez votre adresse : l'étiquette d'expédition est directement imprimée d'après
les informations que vous avez indiquées

Il était une fois un roi et une reine,
qui étaient si fâchés de n’avoir point d’enfants,
si fâchés qu’on ne saurait dire.
Ils allèrent à toutes les eaux du monde ;
vœux, pèlerinages, menues dévotions,
tout fut mis en œuvre, et rien n’y faisait.
Enfin pourtant la reine devint grosse, 
et accoucha d’une fille : on fit un beau baptême ;
on donna pour marraines à la petite princesse
toutes les fées qu’on put trouver dans le pays (il s’en trouva sept),
afin que chacune d’elles lui faisant un don,
comme c’était la coutume des fées en ce temps-là,
la princesse eût par ce moyen toutes les perfections imaginables.
Après les cérémonies du baptême
toute la compagnie revint au palais du roi,
où il y avait un grand festin pour les fées.
On mit devant chacune d’elles un couvert magnifique,
avec un étui d’or massif, où il y avait une cuiller, 
une fourchette, et un couteau de fin or,
garni de diamants et de rubis.
Mais comme chacun prenait sa place à table,
on vit entrer une vieille fée qu’on n’avait point priée
parce qu’il y avait plus de cinquante ans
qu’elle n’était sortie d’une tour
et qu’on la croyait morte, ou enchantée.
Le roi lui fit donner un couvert,
mais il n’y eut pas moyen de lui donner un étui d’or massif,
comme aux autres, parce que l‘on n’en avait fait faire
que sept pour les sept fées.
La vieille crut qu’on la méprisait,
et grommela quelques menaces entre ses dents.
Une des jeunes fées qui se trouva auprès d’elle l’entendit
et jugeant qu’elle pourrait donner quelque fâcheux don à la petite princesse,
alla dès qu’on fut sorti de table se cacher derrière la tapisserie,
afin de parler la dernière,
et de pouvoir réparer autant qu’il lui serait possible
le mal que la vieille aurait fait.
Cependant les fées commencèrent à faire leurs dons à la princesse.
La plus jeune donna pour don qu’elle serait la plus belle personne du monde,
celle d’après qu’elle aurait de l’esprit comme un ange,
la troisième qu’elle aurait une grâce admirable à tout ce qu’elle ferait,
la quatrième qu’elle danserait parfaitement bien,
la cinquième qu’elle chanterait comme un rossignol , 
et la sixième qu’elle jouerait de toutes sortes d’instruments à la perfection.
Le rang de la vieille fée étant venu, elle dit,
en branlant la tête encore plus de dépit que de vieillesse, 
que la princesse se percerait la main d’un fuseau,
et qu’elle en mourrait.
Ce terrible don fit frémir toute la compagnie, 
et il n’y eut personne qui ne pleurât.
Dans ce moment la jeune fée sortit de derrière la tapisserie,
et dit tout haut ces paroles :
« Rassurez-vous, roi et reine, votre fille n’en mourra pas :
il est vrai que je n’ai pas assez de puissance
pour défaire entièrement ce que mon ancienne a fait.
La princesse se percera la main d’un fuseau ;
mais au lieu d’en mourir,
elle tombera seulement dans un profond sommeil qui durera cent ans,
au bout desquels le fils d’un roi viendra la réveiller… »

Charles Perrault
La Belle au Bois Dormant

Sajou Professionnels

Pour passer vos commandes
en ligne, inscrivez-vous
sur le site Sajou réservé
aux revendeurs
PROFESSIONNELS.

Cliquez ici

Magasin Sajou à Paris

47, rue du Caire 75002 Paris

01 42 33 42 66

boutique Sajou à Paris

Métro : Sentier
Strasbourg-Saint_Denis
Réaumur-Sébastopol
Bonne Nouvelle
Bus: 20, 29, 38, 39, 47,
67, 74 et 85. 

Du lundi au samedi inclus
de 10 h à 19 h

Attention :
le 24 décembre, la boutique
fermera à 17 heures.

Elle sera également fermée les :
Mardi 25 décembre
Dimanche 30 décembre
Lundi 31 décembre
et mercerdi 2 janvier

Nous reprendrons nos horaires habituels à partir
du jeudi 3 janvier.

Suivez-nous sur Facebook