Aiguilles et Epingles 

En français, le mot "mercerie" est dérivé du latin "merx" et "mercis" qui signifie "commerce" et désigne tout ce qui est mercantile. Au XIIIe siècle, la "mercherie" désignait toutes les marchandises que les merciers étaient autorisés à vendre : meubles, bijoux, vêtements… Le corps des merciers était le troisième corps des marchands et se divisait en vingt classes avec des spécialités aussi diverses que les toiles et tissus, la pelleterie, la quincaillerie, la chaudronnerie, les miroirs… Peu à peu, on a distingué par "menue mercerie" les petits merciers ambulants qui parcouraient villes et villages en proposant des accessoires de couture et d'habillement. Il faut signaler, chose très rare pour une profession bien définie, que le mot féminin de "mercière" existe depuis le XIIIe siècle !

En anglais, "mercerie" se traduit par "haberdashery", mot assez obscur qui pourrait trouver son origine dans les langues anciennes scandinaves. Cependant, il faut savoir que la langue anglaise a aussi dans son vocabulaire les mots "Mercer" pour "mercier" et "Mercery" pour "mercerie" mais leur usage n'a finalement pas prévalu sur le mot "haberdashery".

Gammes disponibles dans cette catégorie :

Aiguilles à coudre

Au XIXe siècle, la fabrication des aiguilles à coudre était l'apanage de l'Angleterre avec Redditch, ville proche de Birmingham, qui fut longtemps considérée comme la capitale mondiale de l'aiguille à coudre. Une importante industrie existait aussi en Allemagne, à Aix-la-Chapelle. En France, quoique dans des quantités beaucoup moins importantes, c'est surtout en Normandie que se trouvaient les fabricants d'aiguilles.

Aiguilles à broder Aiguilles tapisserie

Lorsqu'on parle d'aiguilles à broder, généralement cela sous-entend que ce sont des aguilles à bout rond. Si des aiguilles à broder sont pointues, on précise qu'il s'agit d'aiguilles broderie avec pointe.

Pour ce qui sont des aiguilles à tapisserie, c'est la même chose, si elles sont pointues on le précise. Les aiguilles pour la tapisserie sont généralement sans pointe, ce qui est plus pratique car cela évite qu'elles se piquent dans la trame du canevas. Cependant, dans certains cas, il peut être utile qu'elles soient pointues pour, par exemple, faire, sur du canevas Pénélope, des séries de quatre petits points donnant du relief. Les grosses aiguilles à tapisserie sont souvent appelées aiguilles Smyrne en raison de la ville de Turquie (aujourd'hui Izmir), où l'on fabriquait des tapis de laine utilisant, entre autres, le point de Smyrne.

Assortiments 40 aiguilles coudre et broder

Ces grandes pochettes de 40 aiguilles sont une des grandes spécialités de la Maison Sajou. Elles contiennent un assortiment de 20 aiguilles à coudre à bout pointu et un assortiment de 20 aiguilles à broder à bout rond. De quoi faire face à toutes les situations. Le cadeau idéal pour toute couturière ou toute brodeuse. Après, le plus difficile, c'est de choisir le motif !

Aiguilles patchwork, applications, boutis

Lorsqu'on connaît le nombre d'opérations nécessaires à la fabrication d'aiguilles à coudre de qualité, force est de constater que, finalement, leur prix est totalement justifié. Pas moins de onze étapes de fabrication devront être effectuées : le dressage, qui permet d'uniformiser l'épaisseur du fil d'acier; le coupage en tronçons; un nouveau dressage à chaud; l'empointage, qui est l'aiguisage de la pointe; le blanchissage (nettoyage); l'estampage, qui lui donne une première forme; le perçage du chas; différents limages, qui vont lui donner sa forme définitive; le trempage dans l'eau froide, qui vont la durcir; et le polissage de finition. Tout cela sans compter l'emballage.

Aiguilles à repriser, modiste et stoppage

Pour la réparation des textiles, on distingue deux sortes d'opérations : le reprisage et le stoppage. Repriser une chaussette ou un pull-over consiste à réparer un trou ou une usure avec un fil dans la couleur la plus proche possible du vêtement en question. Notre Laine Saint-Pierre est tout à fait recommandée pour ce faire. Stopper un vêtement relève d'un savoir-faire beaucoup plus sophistiqué : il s'agit de reconstituer la trame et la chaîne d'une étoffe. Pour y parvenir, on prélève des fils de trame dans les ourlets et des fils de chaîne dans les coutures longitudinales. Commence alors un patient travail qui consiste purement et simplement à recréer le tissu d'origine. Quant aux aiguilles mode, ou aiguilles de modistes, ce sont des aiguilles longues employées pour la fabrication des chapeaux. Elles servent aussi à batir, froncer, surfiler?

Aiguilles matelas, emballage et voiles

Les aiguilles à matelas sont désormais assez difficiles à trouver. Nous vous proposons toutes les tailles existantes. Elles s'utilisent pour transpercer facilement de grosses épaisseurs.

Quant aux grosses et spectaculaires aiguilles d'emballage, elles servaient autrefois à empaqueter de gros colis, notamment des balles de coton ou de tissu. De nos jours, elles sont fréquemment employées pour faire du tissage.

Les aiguilles triangulaires à voiles sont celles que l'on utilise, comme leur nom l'indique, pour la réparation des voiles de marine. Elles pourront aussi vous être très utiles pour toutes les réparations sur les auvents, toiles de tente, toiles de transat et toutes autres toiles épaisses et imperméabilisées.

Aiguilles perles & bijoux Aiguilles poupées

Large gamme d'aiguilles à perles longues, souples et fines pour la création de vos bijoux. Ces sont aussi les aiguilles que vous devrez employer pour la broderie avec des perles de verre. Quant aux aiguilles à poupées elles sont très longues et très fines. Ce sont aussi les aiguilles que l'on utilise pour les ours en peluche.

Aiguilles cuir et maroquinerie

Aiguilles pour tous les travaux du cuir, la maroquinerie, la sellerie, la bourellerie. Carrelets triangulaires, aiguilles courbes et droites, nos aiguilles sont proposées par série d'une même grosseur ou par assortiments.

Les aiguilles courbes s'utilisent en maroquinerie. Elles permettent aussi de réaliser très facilement des coutures invisibles lorsqu'il s'agit, par exemple, de fermer l'ouverture d'un coussin ou d'une housse que l'on vient de bourrer. C'est aussi avec une aiguille courbe que vous pourrez coudre des boutons tapissier, faire des bourrelets et exécuter facilement tous types de travaux sur tout ce qui est molletonné ou présente une grosse épaisseur. 

Les aiguilles à pointe triangulaire permettent de coudre le cuir, la suédine ou encore le vinyle sans que ceux-ci se déchirent. Elles peuvent aussi être utilisées pour la reliure. Le nom de "carrelet" vient de "quadrangulaire", ces aiguilles pouvant autrefois être de section quadrangulaire. Le carrelet est aussi le nom d'un outil de tabletier qui se termine en triangle.

Les aiguilles de sellier sont à bout rond car elles s'utilisent après qu'aient été faits, dans le cuir, des trous avec une alène. Ce sont, entre autres, les aiguilles que l'on utilise pour faire le fameux point sellier, qui se réalise avec deux fils et deux aiguilles.

Épingles de couturière acier classiques

Comme pour les aiguilles à coudre, les épingles furent, jusque dans les années 1880 fabriquées en Allemagne, dans la région d'Aix-la-Chapelle, et surtout en Angleterre, à Redditch. Aiguilles à coudre et épingles de couturière sortaient d'ailleurs des mêmes usines. Adam Smith, un auteur anglais du XIXe siècle, a, avec précision, décrit la fabrication des épingles, dans laquelle il distingue dix-huit opérations différentes, la seule confection de la tête en exigeant trois. Et « jusqu'à la mise en papier, qui est encore un métier à part ».

Sajou propose une large gamme d'épingles de couturière de qualité en acier et fabriquées en France. Vous trouverez tout ce qu'il faut pour la couture, qu'il s'agisse de tissus légers, de draps lourds, de tissus délicats. Des épingles tout à la fois fines et d'une dureté optimale.

Épingles de couturière tête en verre

La fabrication des épingles à tête de verre est le résultat d'un ingénieux processus : les épingles sont piquées dans une grande roue qui tourne. Au dessus de cette roue, se trouve une tige de verre coloré, dont l'extrémité est maintenue en fusion à l'aide d'une sorte de chalumeau. La roue tournant, chaque épingle vient « prendre » sa goutte de verre. Cette méthode très artisanale explique pourquoi les têtes d'épingles ne soient pas toutes exactement de la même taille. Les tiges de verres viennent de Murano, ville italienne mondialement connue pour sa production de verre coloré.

Épingles de sûreté Épingles à mariage

Il est généralement admis que l'épingle de sûreté aurait pour ancêtre la fibule, broche de bronze utilisée par les Romains pour maintenir ensemble des pans de tissu. L'épingle de sûreté moderne fut inventée à New York par Walter Hunt, en 1849. Il en aurait eu l'idée en tordant machinalement un morceau de fil de fer. Après l'invention du tour automatique à métal (1864), la fabrication des épingles de sûreté devint vite mécanisée. En France, c'est Benjamin Bohin qui, en 1890, mit au point la première machine permettant une fabrication entièrement automatique. Les épingles de sûreté, ainsi dénommées en raison du capuchon qui en protège la pointe, sont aussi appelées épingles à nourrice ou épingles de nourrice, car elles furent largement utilisées pour fermer les langes des bébés, du temps où ces derniers étaient en tissu.