Grilles motifs à l'ancienne 

L'histoire veut que ce soit un certain Wittich, marchand de gravures à Berlin, qui, vers 1805, aurait été le premier à avoir l'idée de proposer des grilles de point de croix, qui étaient alors coloriées à gouache. Le succès fut immédiat et le procédé imité dans plusieurs pays d'Europe. 

En France, M. Sajou fut l'un des précurseurs dans le domaine des grilles de point de croix et des grilles coloriées pour la tapisserie. D'abord avec des modèles aquarellés et, ensuite, en imprimant les fameux petits albums Sajou, pour lesquels il remporta des nombreux prix dans les expositions universelles.

Gammes disponibles dans cette catégorie :

Grilles de point de croix abécédaires anciens

Autrefois, les abécédaires anciens étaient, pour les petites filles, autant un exercice de broderie qu’un exercice de lecture et de calcul. Il faut replacer cela dans le contexte du XIXe siècle, où beaucoup moins de livres étaient disponibles qu’aujourd’hui – un  journal donnant des modèles de broderie étant alors un luxe. Ces abécédaires sont aussi appelés « marquoirs » car réalisés au point de marque, nom que l’on donnait alors au point de croix, lequel servait à marquer le linge.

Dans ma collection d’archives sur la mercerie et la broderie, j’ai beaucoup de modèles qui, d’ailleurs, ne sont pas tous forcément des modèles Sajou. Parmi eux, de beaux abécédaires anciens, classiques, mais toujours séduisants. Les modèles proposés ici se situent entre 1870 et 1900.

Grilles de point de croix Marie Suarez

On ne présente plus Marie Suarez, célèbre autodidacte belge dont le parcours passe de la broderie traditionnelle pour des maisons travaillant pour la cour de Belgique, la restauration de dentelles anciennes, la recherche et l’étude permanente des techniques anciennes. Ce qui définit Marie Suarez c’est l’inventivité, la qualité d’exécution et aussi un grand sens de la communication avec les brodeuses. 

Grilles point compté motifs fleuris anciens

Ces grilles sont inspirées par les modèles gouachés que l'on appelait autrefois les motifs ""de Berlin"". C'est un certain Wittich, marchand de gravures à Berlin, qui, vers 1805, aurait eu l'idée de proposer des grilles de motifs coloriées à la gouache. Ses publications rencontrèrent un succès immédiat et s'exportèrent vers plusieurs pays. M. Sajou reprendra, dans les années 1830, cette idée avec les motifs de broderie qu'il proposait en abonnement avec les revues auxquelles il collaborait.

Ces grilles sont des fleurs à motif répétitif, donc permettant de faire exactement la longueur souhaitée. Le plus souvent, elles étaient autrefois exécutées pour constituer des bandes décoratives de sièges ou de tabourets et étaient combinées avec du velours lisse.

Grilles de point de croix motifs géométriques

Ces motifs géométriques sont inspirés par des grilles qui étaient autrefois réalisées avec la technique du filet brodé, dit aussi filet artistique. On réalisait d’abord une trame, le filet proprement dit, puis on le brodait avec des points de reprise, des points de toile ou encore des points d’esprit. La trame du filet étant généralement constituée de petits carrés, on comprend pourquoi les motifs conçus pour le filet peuvent, après quelques menues adaptations, convenir pour du point de croix.