BRODERIE TAPISSERIE 

Gammes disponibles dans cette catégorie :

Grilles motifs à l'ancienne

L'histoire veut que ce soit un certain Wittich, marchand de gravures à Berlin, qui, vers 1805, aurait été le premier à avoir l'idée de proposer des grilles de point de croix, qui étaient alors coloriées à gouache. Le succès fut immédiat et le procédé imité dans plusieurs pays d'Europe. 

En France, M. Sajou fut l'un des précurseurs dans le domaine des grilles de point de croix et des grilles coloriées pour la tapisserie. D'abord avec des modèles aquarellés et, ensuite, en imprimant les fameux petits albums Sajou, pour lesquels il remporta des nombreux prix dans les expositions universelles.

Grilles de tapisserie au petit point

Outre les univers du textile et de la mercerie, une autre des mes passions sont les carreaux de ciment que l’on trouve dans toutes les maisons bourgeoises du XIXe siècle et qui, depuis quelques années, bénéficient d’un regain d’intérêt. Dans les années 1850, les premières fabriques de ces carreaux se développèrent aux abords des premières cimenteries, notamment en Ardèche. C'est la raison pour laquelle nous avons donné à ces ouvrages des noms de villes et de villages de cette région.

Le modèle Viviers représente d’ailleurs les carreaux en ciment qui recouvrent le sol de notre show-room à Versailles et que vous retrouvez aussi à la boutique Sajou Paris.

Kits de point de croix Musées et Patrimoine

Passionnée depuis l’enfance par l’univers de la mercerie et du textile et brodeuse invétérée, Frédérique Crestin-Billet a eu l’idée de créer une exceptionnelle série de grilles de broderie : La Collection Musées et Patrimoine.

Trouvant son inspiration dans ce que la France possède ou a produit de plus extraordinaire, chaque thème a pour objet de rendre la broderie intelligente et culturelle. Chacun des sujets donne lieu à une grille spectaculaire qui, une fois réalisée, donne un véritable chef-d’œuvre de 60 x 60 cm. De cet ouvrage phare, découlent, sur le même thème, de nombreuses autres grilles ou kits, plus simples et plus faciles à réaliser.

Chaque grande grille principale est imprimée sur une belle affiche au dos de laquelle, outre les explications pratiques relative à la broderie, Frédérique Crestin-Billet entraîne la brodeuse dans une découverte historique et patrimoniale.

Ici, se trouvent aussi les kits de point de croix devenus de grands classiques : nos célèbres plaids à broder, nos pots en lin, nos petites boîtes rondes, etc.

Kits de couture

Ici, vous trouverez de petits kits de couture très simples à réaliser : tout est imprimé sur le tissu ! Il suffit de découper en suivant les pointillés et de suivre les instructions pour les piqûres et la finition. Aucun calcul à faire, ni questions à se poser, c’est facile et amusant. Ces kits, tout bonnement révolutionnaires, sont imprimés sur un tissu en lin naturel de bonne qualité et fabriqués en France.

Connaissez-vous les cours de couture donnés à la boutique Sajou Paris ? Tout le programme est ici.


Kits de tapisserie au petit point

Ces kits de tapisserie au petit point se réalisent sur du canevas monofil avec de la Laine Saint-Pierre. Le petit point, que l’on appelle aussi parfois point de panier, se réalise en diagonale (de manière à augmenter sa solidité et à éviter au maximum la déformation de l’ouvrage). On a coutume de dire que le petit point comporte plus de laine sur le dessous de l’ouvrage que sur le dessus. Nous vous donnons toutes les explications nécessaires dans les fiches fournies avec les kits.

Toiles pour broderie

Toutes nos toiles pour la broderie sont fabriquées en France. Nos lins 12 fils au cm et 16 fils au cm sont reconnus pour leur qualité, avec un tissage très régulier et un empesage juste suffisant, rendant la broderie extrêmement agréable. Certaines de nos clientes ont même découvert le plaisir de broder sur du lin avec nos toiles. En France, la culture du lin est une des spécialités de la région Haute-Normandie. Cette plante est semée entre mars et avril et a besoin d’une centaine de jours pour atteindre un mètre de hauteur. La floraison intervient en juin : elle est très éphémère, les fleurs s’ouvrant le matin et fanant dans l’après-midi. Vers la mi-juillet le lin est arraché et non coupé, la fibre courant des racines jusqu’à la tête de la plante. Arrachés, les lins sont laissés dans les champs une semaine environ et intervient alors la récolte des graines, qui seront à nouveau semées l’année suivante. Les pailles, quant à elles, restent dans les champs afin que commence le rouissage, étape au cours de laquelle les pailles commencent à se séparer des fibres. Durant cette période, le lin est retourné plusieurs fois puis ramassé et enroulé.

Fils à broder

Comme pour les fils à coudre, nombre de marques de fils à broder ont disparu au cours du XXe siècle, du fait de fusions entre les sociétés. Pour le marché français, on peut citer des marques dont le souvenir est lointain et qui ne sont parfois plus connues que des seuls collectionneurs de mercerie ancienne : Ferdinand Suzor, Cotons Louis Viarmé, Maurice Frings, absorbées par la maison Cartier-Bresson qui, elle-même fusionna dans les années 1930 avec Thiriez Père & Fils. Cet ensemble fut racheté, dans les années 1960 par DMC. Dans ce contexte, on comprendra que, au XXIe siècle, lancer une marque de fil à broder, le Retors du Nord, comme nous l’avons fait, était une gageure !